Google est accusé d’avoir plombé Firefox avant Edge

Google est une nouvelle fois accusé de s’être servi de sa position dominante sur le web pour avantager Chrome contre Mozilla Firefox et Microsoft Edge.

Lors que Microsoft a annoncé le passage de son navigateur Edge à une nouvelle version basée sur Chromium, la firme a généré de vives réactions.

Un développeur affirmant avoir travaillé sur Microsoft Edge avait ainsi dénoncé comment Google avait sapé le travail de Microsoft pendant plusieurs années. Google aurait notamment modifié ses services populaires comme YouTube pour avantager Chrome, ce que Google avait nié en bloc.

C’est désormais un ancien développeur de Mozilla Firefox qui prend la parole.

Les fausses amitiés de Google

Johnathan Nightingale, qui travaillait au développement de Firefox, a raconté sur Twitter de son point de vue l’arrivée de Google Chrome sur le marché des navigateurs.

Il raconte d’abord comme Mozilla et Google travaillait de concert, avant le lancement de Chrome, alors que le premier faisait un navigateur pour le web, et le second créait son empire sur ce même web. Une entente cordiale que le lancement de Chrome n’a pas achevée : Google a notamment gardé le contrat de moteur de recherche par défaut de Firefox qui permettait grandement de financer le navigateur de Mozilla.

Par la suite, la situation s’est dégradée petit à petit. Le problème ne venait pas vraiment de Chrome ou son équipe de développement, mais plutôt des développeurs d’autres services Google. Ainsi des publicités pour Chrome ont commencé à apparaître dans Google sur des recherches concernant Firefox, Gmail et Google Docs ont commencé à avoir des problèmes de performances sur Firefox. Enfin, certains projets de Google ne fonctionnaient pas sur Firefox, alors que le navigateur était bien compatible avec les fonctions demandées.

 

Autant de petits problèmes qui faisaient inéluctablement perdre des utilisateurs à Mozilla. Comme autre exemple, on se souvient qu’une simple extension permet de charger YouTube 5 fois plus rapidement sur Firefox, depuis l’arrivée de la nouvelle version du site. Un problème dont Chrome ne souffre pas. On comprend mieux pourquoi Mozilla avait accueilli d’un très mauvais oeil l’annonce du passage de Microsoft Edge à une base Chromium, alors même que Firefox est lui aussi basé sur un projet open source.

Source : frandroid

Laisser un commentaire

trente − vingt huit =